Un commentaire sur “gregos